Avec une grande sensibilité pour la matière, ireene évoque le vêtement comme un tableau moderniste :

superposition, transparence, géométrie.

Il est une composition d’à plats, de plans qui, une fois porté, se transforme en un volume léger et dépouillé, soutenu par la coupe minimaliste.

La simplicité du processus de construction est visible, et renvoie à la naissance tant qu’à la fin, rappelle le cycle des choses.

La matière délicate, vivante, et la rigueur de la création créent une harmonie dans laquelle se glisser, chaque jour.